It’s a long, long night

Après 2 semaines en horaire du soir (13h-00h), mon planning a changé et je me prépare à faire 1 semaine de nuit. J’ai donc voulu profiter de mon « week-end » (lundi + mardi :p) pour m’adapter à mes nouveaux horaires. Et travailler de nuit, ça a 2 inconvénients majeurs : 1) tu es réveillée la nuit, 2) tu dors le jour…

Le 1er jour, Dieu créa jesaisplusquoi je suis rentrée du boulot à 2h, j’ai laborieusement veillé jusqu’à 4h, et je suis partie me coucher. Le taux d’ensoleillement irlandais n’est pas fabuleux, mais justement, ce matin là, il avait décidé d’être à fond. Pour ceux qui n’ont jamais mis les pieds en Irlande, la grande majorité des logements n’ont pas de volets, juste des rideaux épais, qui sont suffisants la nuit, mais qui sont pas bien prévus pour pioncer la journée… Bref, ça + 8h de dodo, à 12h, j’me suis levée, objectif, tenir jusqu’à 8h. La journée se déroule tranquillement, facebook, skype, boutiques, glanderies.

La 1ère nuit j’ai donc commencé par une petite session jeu de 6-7h, mais pour ma défense, la nuit du lundi au mardi est bien calme sur facebook/skype et les boutiques sont fermées. Du coup, j’ai geeké, mais c’était clairement pas ma faute 🙂 Une tite pause Domino’s Pizza au milieu parce qu’il faut se méfier des crises d’hypoglycémie, et tout allait bien. Puis quand même j’ai commencé à bailler un peu vers 3h et j’ai voulu regarder un film. Première erreur, choisir un film à 3h du matin, tu commets forcément quelques erreurs. Pour moi ça a été Apocalypse now… version longue………… Je l’avais jamais vu, donc je voulais connaître. J’ai pas été déçue du voyage, ça fait rêver.  Petite pause repas à 4h, cordon bleu + riz, normal quoi, en regardant Big Bang Theory, parce que manger en regardant une bande de psychotiques armés de planches de surf et de napalm tirer au hasard sur des civils, ça passe pas si bien. 7h30, le film est fini, je vais me coucher en me disant qu’enfin j’ai su me faire obéir de mon corps. Nan parce que j’avais déjà bossé en horaires décalés en job d’été 2008, et mon corps a jamais voulu s’adapter, donc j’étais bien réveillée le jour et je zombifiait la nuit. Donc là, 7h30, je vais me coucher très fière de moi.

Le 2ème jour, j’étais donc occupée à pioncer quand à 10h30 mon ******* de téléphone se met à sonner. J’avais commandé mon sapin et le livreur trouvait pas la rue T_T. C’est marrant, un jour de semaine, quand tu ouvres à un livreur en pijama, avec une tête décomposée et qu’il est 10h30, tu as vraiment l’impression que tu dois te justifier. Mais osef, j’ai pris mon sapin, j’ai fermé la porte, j’suis retournée me coucher. Oui, mais à 10h30, y avait un GRAND soleil. Je réussi quand même à me rendormir. 14h30, le corps dit stop, debout, réveille toi. Je dis Ta Gueule. 15h, le corps à gagné, je suis debout. J’ai un sapin, je veux des décorations.  Mon Chéri me demande de regarder sur internet d’abord. Il est 16h30 quand faute d’avoir trouvé sur internet on se décide à sortir. A 17h on se dit que la petite boutique qui ressemble à l’atelier du père Noël doit avoir ce qu’on veut. Il y a des bouchons, pas beaucoup de places de parking, on arrive à 18h, la boutique est fermée. On passe vite fait au marché de Noël, y a de la nourriture et des trucs qui n’ont rien à voir avec Noël, comme sur tous les marchés de Noël. 18h30 on va au Burger King (Come to the Dark Side, we have Burger King). Le Burger King ferme à 18h30. Mon Chéri est dégoûté. On va acheter des décos chez Penneys. Y a que des filles, le magasin vend que des trucs de filles, mon chéri est mal à l’aise. On finit chez Dunnes, un gros supermarché, on a tout ce qu’il me faut pour le sapin, on s’en va. On a faim. Le Burger King est méchant, on va ailleurs.

Et là, on a trouvé LE resto style américain années 50, banquettes en cuir rouge, jukebox, affiches coca vintages…

Et des glaces…………….

Tout ça au son d’Elvis, des Beach Boys, des Stones, d’Aretha Franklin… Je pense qu’on y retournera, je sais pas pourquoi 😀

La 2ème nuit, on vient de rentrer du super resto et je prépare mon sapin. Les LED bleues éclairent un poil trop fort, mais c’est jouli :

(Bon la photo amplifie la lumière vu que c’est mon petit portable 2M pixels hein, mais en vrai chuis assez contente ^^).

Allez, plus que 9h ! 😀

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “It’s a long, long night

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s