A long time ago…

En réalité, c’est la deuxième fois que je suis en Irlande.

La première fois, c’était en juillet 2000, à 13 ans, en été. Oui, j’ai dit juillet et je précise été, pour toi ça peut paraître redondant mais non, en fait, pas du tout.

J’étais hébergée en famille d’accueil 3 semaines à Castelbar, dans le comté de Mayo qu’il est même plus vert, il est gris détrempé à cause de tout ce qui lui tombe du ciel. Genre la scène où Kad Merad arrive au Nord Pas de Calais et qu’un mur de flotte s’abat sur lui ? Pareil. C’est le nôôôôôôrd :

Castelbar c’est une ville tranquille en mode « sous les moutons la plage ». J’me souviens à l’époque avoir passé quantité de soirées au Bowling-Billard parce que :
– C’était pas cher
– Y avait des glaces gigantesques pour 3 fois rien
– C’était à l’abri de la pluie
– Eux ils était d’accord pour mettre le chauffage en « été »

La pluie… J’ai jamais vu autant de flotte…Remarque je comprends mieux maintenant, même les collègues Irlandais originaires de la « Côte Est » (Dublin quoi :D) ont une expression pour le climat de la « Côte Ouest » (Galway) : « Il pleut 370 jours par an ».

J’ai donc un souvenir fait de courir sous la pluie pour choper le bus, courir sous la pluie pour se rendre à telle où telle excursion, courir à la plage parce que aujourd’hui il pleut pas et que donc vaut mieux foncer avant que ça change.

J’ai également souvenir d’une sortie bus datant de l’époque pré-GPS : notre chauffeur s’était perdu et par 3 fois il s’est arrêté pour demander son chemin, pendant 15 min, dans des cafés fleurant bon l’Irish Coffee, plus Irish que Coffee. Rock n Roll !

J’ai souvenir que pour toutes les sessions planifiées pour le sport, avec une copine on squattait le radiateur en écoutant Manu Chao, impression de dépaysement Espagnol où tu sens les rayons du soleil mais c’est juste le radiateur.

On avait aussi eu le droit à tout un cours d’histoire sur la grande famine liée à un problème de patate, et que même si c’est cruel ça nous avait trop fait marré (oui bon 13 ans hein ! nan j’déconne ça me fait encore marrer).

Une des profs avait croisé un gars dans la rue et nous avait expliquer qu’on le voyait passer le matin pour être à l’ouverture des pubs et rentrer chez lui après la fermeture. Pourquoi pas.

J’avais failli avoir une crise cardiaque en lisant la date de péremption de la bouteille de jus d’orange du frigo passée de plusieurs années, mais en fait, ma famille achetait des briques et remplissaient la bouteille pour une meilleure conservation. M’enfin après 1 semaine à 1/2L par jour, ça crée des émotions de lire ça !

Le frigo c’était une histoire à lui tout seul, l’espagnole qu’était hébergée avec moi voulait trop faire la cuisine, et elle trouvait toujours rien, jusqu’à ce qu’on comprenne que le « bac à légume » était BLINDÉ de Guiness ! Ambiance ^^

« Léger » stress aussi le 1er WE, puisque l’homme de la maison avait un appart de fonction qui faisait qu’il était pas là le WE, et ça, j’avais pas compris, et un samedi, j’sors de ma chambre, les nanas m’avaient prévenues qu’elles partaient faire je sais pas quoi, et je tombe nez à nez avec un inconnu, ça surprend. M’enfin le matin, tant qu’on me parle pas trop, rien ne me choque.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s