La fabuleuse histoire de mon Kiné et de la Convention de Genève

Malgré un fort potentiel comique j’avais pas parlé ici du Desk Assessment survenu il y a 1 ou 2 semaines, donc on va commencer par là.

Le Desk Assessment, c’est quoi ?

 

Donc voilà quand Mme DA passe te voir elle règle ton fauteuil, ton écran et tout pour que tu sois bien droite parce que ça évite d’avoir mal au dos et à la tête. Bon, j’ai rien contre elle, en plus elle a demandé que mon bureau soit équipé d’un repose-pieds et d’un support pour surélever l’écran, alors je vais pas râler, même si y a peu de chance que je tienne 10h dans la position du haut, soyons réalistes.

Et là où c’est pas de bol, c’est que depuis qu’elle est passée, j’ai encore plus mal au dos qu’avant. Et je sais que c’est forcément une coïncidence puisque j’ai tout remis comme avant 10 minutes après qu’elle soit partie (C’est pas que de la mauvaise volonté, tant que j’ai pas le truc-à-pieds et le truc-à-écran, si je remonte mon siège comme elle a dit c’est pire). C’est pas psychologique non plus puisque le kiné a lui même constaté les dégâts. Donc c’est une coïncidence (ou un complot vaudou).

Et donc on arrive au passage où j’en ai marre d’avoir bobo et je vais chez le kiné en lui précisant que j’ai un peu plus mal que d’habitude.

Très vite, la suspecte est identifiée, une vertèbre du bas qui avait décidé de créer son clan séparatiste en proclamant son indépendance. 10 minutes d’interrogatoire musclé plus tard, le « CLAC » tant attendu arrive. Moi j’aurais bien capitulé plus tôt, BEAUCOUP plus tôt, mais mon kiné, c’est Gibbs : il négocie pas avec les terroristes. Une fois la dissidente remise à sa place, on remonte la colonne et écrasant la rébellion « clic clic clic ». On arrive au cou, je vois ma vie défiler. Plusieurs fois. Puis d’un coup ça va, les ptits zoziaux chantent, le ciel est bleu, tout ça.

Gibbs termine son massage et là, c’est le drame, la vilaine du bas s’est prise pour Mickael Scofield et elle est déjà en train de s’évader. Et malheureusement pour moi, elle a fait ça tellement subtilement que c’est pas passé inaperçu et RE-CLAC.

Mais ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est quand mon kiné me demande si « ça va ».

J’ai beau être matinale, j’ai mal.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

4 réflexions sur “La fabuleuse histoire de mon Kiné et de la Convention de Genève

  1. Le clac, cher aux ostéos n’est pas une remise en place d’une vertèbre mais le chassement d’une bulle d’air! En plus faire mal pour faire du bien, rien à faire, je ne peux pas y croire! Bref! Tu l’auras compris, mon vieux dos et moi on ne voit que des gens doux et gentils! Na!

    • Hehe, c’est vrai qu’il y a 2 écoles 🙂 Perso les rares moments de répits que j’ai eu, je les dois à mon super ostéo d’il y a longtemps et à ses craquements magiques. Cela dit, celui que je vois là est fourni par le boulot, vu qu’avec mes horaires je peux pas prendre rendez-vous avec un ostéo. Lui il est « Massage Therapist » et ça ressemble plus à de la kiné :/ M’enfin dès que je rechange d’horaires, je pense que je vais essayer de retrouver un ostéo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s