Le jour le plus long

1

Le jour le plus long commence à 5h30 histoire de bien planter le décor. J’ai récemment abdiqué sur le port du t-shirt au boulot et j’ai investi dans 2 hoodies chauds et confortables (lui et lui), idéal pour la sieste.

La matinée se passe relativement sans accro, exceptions faite de ces petite coïncidences qui me traumatisent (que des clients belges au téléphones, et la moitié des remboursements effectués étaient pour des clients appelés Justin, mais ça reste beaucoup moins traumatisant que la semaine dernière avec tous les clients qui étaient nés le même jour que moi, dont un qui venait de mourir. Ambiance).

Et là c’est le drame, la cafétéria de la môôôôôôôôrt qui possède le super pouvoir de ralentir le temps de digestion pour bien profiter de chaque instant.

A l’origine du problème la cuisine gastronomique locale. N’ayant pas encore abandonné à 100% mon régime (juste 99%) j’opte régulièrement pour l’option végétarienne à la cantine. Il faut savoir, et nos cantiniers font un travail remarquable pour nous le rappeler chaque jour, que végétarien n’est pas synonyme de diététique.

On pourra citer en exemple les criminels beignets de courgettes qui m’ont été assénés. Composés à 99.99% de graisse pure et 0.01% de courgettes.

Le truc qui fait passer ton ventre en bullet time sans les techniques d’esquives.

L’après-midi se déroule donc patiemment, mon hoodie me vantant ses qualités d’assistant de sieste qualifié.

J’appelle des gens, je traduis des trucs, je lis mes mails…

 De : Déménageur n°354
 A : Linz
 Sujet : Devis
 Salut Linz, si tu cherches toujours à déménager ton piano, on peut te le faire pour la modique somme de : 1 bras + 1 rein + ton âme. (Compter l’autre rein pour les frais d’assurance).
 Bisous
 De : Linz
 A : Déménageur n°354
 Sujet : LOL.
 Salut Madame, pour ce prix-là je me rachète un piano.
 Bisous

Petit passage sur Facebook, histoire de m’assurer que mes camarades n’oublient pas de maintenir mon niveau d’invitations Sim City non-répondues au-dessus de 100.

Ma cheffe qui choisit d’entamer la conversation sur les cupcakes Nutella-beurre de cacahuète de la femme du collègue. Je me souviens avec émotion dudit cupcake (non vraiment c’est sublime, cette femme est un génie du cupcake, on ne peut pas mourir sans en avoir mangé (en revanche, si on est sensible au diabète et au cholestérol, on risque mourir en en mangeant un)). Et pendant ce temps mon ventre m’explique que non, là, vraiment, si on pouvait se concentrer sur autre chose que le cupcake Nutella-beurre de cacahuète parce que les beignets de courgette essaient de me tuer et que mon ventre peut pas être sur tous les fronts à la fois.

Le collègue d’en face qui viens discuter aussi à base de : Putain, merde, fait chier, la connasse de pute de chef elle trouve que j’suis grossier.
C’est dingue comme les gens sont prompts à porter de tels jugements…

Cheffe : Ca va Linz, les travaux, ça fait pas trop de bruit ?
Linz : La scie à métaux qui donnerait des pulsions de meurtre à un sourd là ? Noooooooooon ça va !

Hoodie : Tes paupières sont louuuuuuuuuuurdes

Collègue : T’sais quoi j’m’en bats les c*******

Mon ventre : Tain, sans déconner des courgettes… La prochaine fois prends les frites comme tout le monde.

Cheffe : Le cupcake framboise aussi est bon.

Chris Martin : ♫ Ouuuuuuuuuuuuuuuuh ouh ouh ♪

Amoureux : Dominos ce soir
Linz : Ouaip
Ventre : !!!!!

Déménageur n°1864 : Si y a un escalier faudra faire un don de moelle. Bisous

GNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités