Vis ma vie de IT crowd

0

IT Crowd c’est une série anglaise qui roxx du poney où tu peux entendre « Have you tried turning it off and on again » 4 fois par épisodes. De quoi nourrir les rêves de petite fille de Linz.

Du à un manque récurrent de français au support technique, je suis de temps en temps réquisitionnée consentante. Alors même si ça fait mal à l’ego de l’admettre, mon talent principal et de dire au tech anglais ce que le client français a dit et de traduire la réponse. Mais mes camarades tech sont assez urbains pour ne pas trop le souligner.

Toutefois, c’est une expérience que je souhaite à tout le monde, être noob au milieux des techs, attention, il en faut plusieurs, qualifiés et expérimentés, c’est important pour la suite.

Soit Toto un client avec un problème, soient X, Y et Z des copains tech, il sera intéressant de noter que la question entraînera fatalement un débat d’une heure entre X, Y et Z qui ne sont jamais d’accord.

Plus fun encore, si un seul des 3 est présent, mais que le dossier avait déjà été traité en amont par un des 2 autres. Mais pourquoi il a fait ça ? Mais c’est n’importe quoi ? Pffff il est allé à la solution de facilité…

Voilà voilà… Mais sinon, Toto, Have you tried turning it off and on again?

* * *

Enfin tout ça, c’était avant. Avant qu’on nous donne une formation un poil plus solide avec notre formatrice préférée.

Il faut savoir que la formation a été administrée à l’équipe facturation, composée essentiellement de filles. Ce qui nous a donné quelques explications peu académiques :

– Le Dxdiag, c’est comme un profil meetic où on ne peut pas mentir : Taille, poids, âge, couleur des yeux, date du dernier vaccin…
– Le MSinfo, c’est pour les allergies.
– Le log c’est le journal intime le plus chiant du monde.
– Le service technique, c’est comme Dr. House, les gens viennent avec des symptômes, faut trouver le problème. It’s not Lupus.

Bref, une formatrice sympa, rigolote, mais efficace.

La fin de la journée s’est terminée en mettant les connaissances à contribution sur des vrais dossiers.

Au final, « Update your drivers » is the new « Have you tried turning it off and on again? ».

La tristitude.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Toutes nos lignes sont occupées

0

Un camarade m’a linké cette vidéo ô combien réaliste sur l’activité du support technique (en anglais dans le texte). Donc voilà la base de l’agitation de mon neurone.

Aaaah 2001, ça nous rajeunit pas, mais je rappelle que cette année à commencé un lundi. Donc le môsieur au début il parlait de Netscape. Y a eu débat avec le chéri, moi je disait que ça appartenait à AOL et que c’était mort, chéri disait que ça c’était transformé en Firefox, bref, 1 point chacun, pour les détails, demande à wikipédia, il raconte mieux.

Et ça m’a ému et inspiré cette histoire. Cette chanson est pour toi Netscape.

Ecoutez cette histoire
Que l’on m’a racontée.
Du fond de ma mémoire,
Je vais vous la chanter.
Elle se passe sous Windows,
Aux débuts d’Internet,
Dans les ordinateurs,
Au pays des disquettes.

Quand il fût installé,
Y avait des utilisateurs.
Les écrans étaient pleins
De menus et d’icônes.
Marchant toujours sans bug
Aux démarrages windows,
Pour afficher tes mails,
Il mettait tout son cœur.

Au temps des mises à jour,
Il se patchait heureux,
Obéissant aux clics,
Honnête et courageux
Mais un jour en décembre,
Des messieurs sont venus.
Netscape était bien vieux,
Alors on l’a vendu.

Il resta installé.
Tout le monde l’aimait bien,
Vaillant, malgré son âge
Et malgré son chagrin.
Image d’évangile,
Vivant d’humilité,
Il se rendait utile
Auprés du stagiaire.

Cette vie honorable,
Un soir, s’est terminée.
Dans le fond d’un disque dur,
Tout seul il s’est fermé.
Pauvre navigateur,
Il a fermé sa fenêtre.
Abandonné des hommes,
Il est mort sans adieux.

Mm mm mmm mm…
Cette chanson sans gloire
Vous racontait la vie,
Vous racontait l’histoire
Du pauvre petit Nescape…

Rendez-vous sur Hellocoton !